La pseudomorphose (par substitution) est le phénomène par lequel un minéral se présente avec l'apparence d'un autre minéral (la forme de l’arbre est préservée). La substance originale est remplacée graduellement par une substance différente, sans réactions chimiques : la silice remplace la fibre du bois molécule par molécule en donnant le bois silicifié, dit aussi pétrifié. Les eaux d'infiltration des sédiments émergés dissolvent les composés solubles (calcite, pyrite ou silice) et les entraînent de la surface jusqu'à une certaine profondeur où ils reprécipitent.

L'épigénisation est l'apparition d'un nouveau minéral ou la recristallisation d'un minéral existant, postérieurement au dépôt. Ces remplacements se font sous conditions de températures et de pressions plus ou moins élevées, toujours sans modification de la forme du cristal, mais au profit de minéraux plus stables, par exemple : pyritisation, dolomitisation, silicification ou opalisation. C’est une métasomatose.

 

 

Une plaque, une page d'une histoire

Une plaque coupée dans un tronc révèle un dessin unique, des colorations, qui ressemblent à des coulées liquides figées. Les dessins et les couleurs évoluent entre la base du tronc et son sommet, mais souvent, un arbre présente une unité chromatique. Les couleurs sont fonctions de sa propre structure et de son propre parcours. Chaque coupe révèle son histoire, ses caractéristiques et l'observer permet d'en comprendre des phases.

 

 

Au microscope

Certaines zones de bois pétrifié sont translucides. On peut voir à l'intérieur de la matière (jusqu'à 5 mm de profondeur).

On peut distinguer au microscope les parois des cellules ligneuses. Elles ont souvent une couleur distincte de celle figée à l'intérieur de la cellule, en raison des phases successives de pétrification.

L'utilisation du microscope permet également un voyage extraordinaire dans un monde en trois dimensions où on peut reconnaître les cellules du bois caractéristiques de l'espèce, des micro cristallisations, des détails esthétiques uniques.

 

 

Une alliance surprenante

La cendre, l'eau et le bois, par une incroyable alchimie, se sont alliés pour produire les arbres de silice, l'une des pierres les plus dure de notre planète. Il fallait l'eau, il fallait l'arbre, il fallait la cendre pour ce prodige. Le sol qui entoure les arbres n'est pas de quartz, il est resté cendre.

Sur une échelle de 1 (le talc) à 10 (le diamant) les arbres silicifiés ont une dureté de 7 et se situent entre le granit et les pierres précieuses.

 

 

Mentions Légales

Mentions Légales - Animation : L'Araucaria  -  Bois Pétrifié
Réalisation : Les Logiques Bio - Le Berruer - 38530 Pontcharra
Hébergement : Planethoster Site Paris - Laval - Québec - Canada