A la fin du Tertiaire (Pliocène), une épaisse forêt tropicale, constituée de Dipterocarpus (famille du Magnolia) et de palmiers, recouvre la chaîne de volcan d'Indonésie qui va de Sumatra à Bali, et jusqu'à l'ouest de Java. Périodiquement, les volcans sont entrés en activité. La force de l'éruption a été telle qu'elle a déraciné les forêts environnantes. La cendre éjectée les a recouvertes d'une épaisse couche brûlante...

Les arbres les plus proches ont été consumés, ceux qui étaient insuffisamment enfouis ont pourri. Mais ceux situés entre ces deux extrêmes ont bénéficié de conditions idéales. Ils ont été naturellement stérilisés par la chaleur, les microbes responsables du pourrissement étant détruits.

 

 

La silice, contenue dans la cendre volcanique, s'est dissoute dans les eaux d'infiltration. Elle a lentement remplacé le bois, molécule par molécule, par des minéraux comme le quartz, la calcédoine ou le jaspe, préservant ainsi la forme de l'arbre et même celle de ses cellules. Les arbres pétrifiés sont parfois trouvés dans les cours d'eau mais les plus belles pièces sont enfouies à plusieurs mètres de profondeur.

 

 

Section d'un tronc pétrifié de Java (dipterocarpus)

 

 

Coupe longitudinale d'un magnolia pétrifié
(Tableau "Venise" - 70x40cm)

 

 Troncs de magnolias polis,
une autre présentation du bois pétrifié

 

 

 

 

 

 

Mentions Légales

Mentions Légales - Animation : L'Araucaria  -  Bois Pétrifié
Réalisation : Les Logiques Bio - Le Berruer - 38530 Pontcharra
Hébergement : Planethoster Site Paris - Laval - Québec - Canada