Occitane

ImprimerE-mail
Description du produit

N° OC41AZ2
Dimensions : 67 x 60 cm
Essence de l'arbre pétrifié : Araucaria
Origine : Arizona
Age estimé : 225 Millions d'années

Ce nom lui a été donné en raison de la vaste palette de tons d’ocre (ocre/occitanie, rapprochement autant sonore que chromatique).

Il provient de la région de Holbrook, dans le désert d’Arizona, dans les « Badlands », à 1800 m d’altitude.

L’histoire de l’arbre :

Il s’agit d’un Araucariaoxylon Arizonacum, un arbre ressemblant « un peu » à l’araucaria actuel. Il est un des plus anciens arbres datant de cette période a avoir encore des descendants.

Il vivait dans une forêt majoritairement constituée d’araucarias. Son âge ne devait pas être très avancé. Sa taille est du tiers de celle des plus grands arbres trouvés sur place. Il s’agit d’une partie basse du tronc, il n’y a pas trace de branches latérales ni même de nœuds anciens. Il a donc été abattu par un événement naturel violent.

L’arbre a gardé sa forme originelle malgré les centaines de mètres de sédiments, dont la boue volcanique, qui l’ont recouvert. La pression gigantesque qu’il a subie ne l’a pas ovalisé ce qui est majoritairement le cas pour les arbres pétrifiés d’Arizona. Il n’y a à peine une partie plus plane qui manifesterait le côté sur lequel il était couché.

Il a gardé une texture très résistante en périphérie par contre le bois de la partie interne de l’arbre (duramen) a été partiellement altéré à l’époque de l’arbre-bois. Peut-être des champignons xylophages l’ont pénétré quand il était déjà abattu. Ces cavités ont été remplies par des cristallisations de calcite blanche et rose. Sinon, aucune zone de pourrissement n’est visible dans la zone périphérique (caractérisé dans ce cas par des zones en pointillés).

Il a été entraîné par ce fleuve de boue sur des kilomètres, le dépouillant de son écorce, sans l’altérer en périphérie, pour achever ce voyage dans une retenue d’eau assez profonde pour le noyer totalement.

On peut également penser qu’il s’agissait d’un bois très sain parce que la matière est très translucide. Il est surprenant de constater que les zones les plus denses de l’arbre-bois sont également les plus denses dans l’arbre-pierre, 225 millions d’années plus tard.

Les cellules du bois ont disparu dans toutes ces zones très opalisées, elles demeurent, et ce sont elles qui portent les couleurs, dans les zones les plus vives: jaune d’ocre, rouge, brun.

Les canaux médullaires, d’une matière plus dure, ont mieux résisté à la décomposition. Ce sont eux qui font ressembler le cœur de l’arbre à l’iris d’un œil.

Le cœur s’est fendu. La cavité ainsi créée a été tapissée d’une agate et remplie d’une géode de quartz.

Pour les couleurs, les ocres sont dûs à la présence du fer à différentes concentrations d’oxydes, à des chaleurs plus ou moins élevées au moment de la pénétration des « flux colorés ». La transparence est l’absence de pigments, une pénétration d’une matière très pure, filtrée par le bois dense.

Mentions Légales

Mentions Légales - Animation : L'Araucaria  -  Bois Pétrifié
Réalisation : Les Logiques Bio - Le Berruer - 38530 Pontcharra
Hébergement : Planethoster Site Paris - Laval - Québec - Canada